ÉSS #1 – Nigeria

Échanges Sud-Sud entre partenaires du WEP

Résumé de l’échange

La participation du WEP (Programme des femmes pour l’environnement) à la COP27 à Sharm-El Sheikh en Égypte et au SBI 58 à Bonn, Alemagne, a permis d’améliorer les connaissances, les réseaux et les compétences afin d’influencer les négociations mondiales sur le changement climatique et la mise en œuvre d’actions locales dans ce domaine.

Pays participants : Ghana, Kenya, Nigeria, Gambie, Burkina Faso, Sierra Leone, Liberia et Ouganda

Lieux de réunion : Sharm El Sheikh, Égypte / Bonn, Allemagne

PARTIE 1 : Echange Sud-Sud des partenaires du WEP pendant la COP27 – WEP

Résumé : WEP, avec le soutien du projet Climate Action in Africa, a organisé un échange Sud-Sud entre les organisations de la société civile et les groupes de femmes en Afrique pendant la 27e session de la Conférence des Parties (COP27) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui s’est tenue du 6 au 18 novembre 2022 à Sharm El-Sheikh, en Égypte. L’échange Sud-Sud a fourni une plateforme d’apprentissage aux participants par le biais d’événements parallèles et de réunions officielles de la CCNUCC. Le point culminant de l’échange Sud-Sud a été un événement de renforcement des capacités et de partage des connaissances sur le processus de la CCNUCC organisé pour les participants le 15 novembre 2022.

Objectif : Améliorer les connaissances, les réseaux et les compétences pour influencer les négociations mondiales sur le changement climatique et la mise en œuvre d’actions locales de lutte contre le changement climatique.
locales sur le changement climatique.

Résultats : De nombreux participants ont acquis une nouvelle expérience qu’ils n’avaient pas eu l’occasion de vivre auparavant. Ils ont découvert pour la première fois l’espace des négociations mondiales sur le changement climatique. L’échange Sud-Sud a été une expérience mémorable pour les participants et une excellente occasion d’apprendre, de désapprendre et de travailler en réseau. C’est très important pour contribuer à la réalisation de l’objectif du projet Climate Action Africa, et partager une partie de l’histoire de la création du Fonds pour les pertes et dommages. L’échange Sud-Sud a été une graine semée qui se transformera plus tard en différentes actions de lutte contre le changement climatique qui renforceront la résilience des populations vulnérables.

PARTIE 2 : Participation de l’AWGGCC au SBI 58 BONN Allemagne – WEP

Résumé : Les membres du Groupe de travail africain sur le genre et le changement climatique (AWGGCC) ont été soutenus par le projet Climate Action Africa pour participer à la 58ème session des organes subsidiaires de la CCNUCC qui s’est tenue au Centre de conférence mondial, à Bonn, en Allemagne, du 5 au 15 juin 2023. 5 membres de l’AWGGCC du Nigéria et du Libéria ont participé à cette conférence.

Objectif : La participation du Groupe de travail africain sur le genre et le changement climatique (AWGGCC) au SB58 visait à garantir que les questions de genre de l’Afrique soient prioritaires et intégrées dans les textes de négociation des domaines thématiques qui seraient présentés à la CoP28 aux Émirats arabes unis, en décembre 2023. Il a également fourni des espaces d’apprentissage entre les experts en genre d’Afrique et d’autres continents au cours du SBI58.

Résultats : La participation au SB58 a contribué au lancement réussi du plaidoyer et des demandes des femmes à la COP28. Etant donné que le WEP et d’autres membres de l’AWGGCC jouaient un rôle clé dans le plaidoyer sur le genre et le climat de la Women and Gender Constituency, puisque le WEP co-organisait un événement parallèle avec la Women and Gender Constituency, cette participation de Climate Action Africa était essentielle pour l’organisation de l’événement parallèle. La participation au SB58 a permis de renforcer le réseau avec d’autres groupes de femmes et organisations de genre. La participation au SB58 a également renforcé les connaissances et les compétences de WEP en tant qu’organisation de coordination du plaidoyer féministe pour la justice climatique et a permis d’obtenir des informations sur les questions de genre.