Permettre les investissements et la planification futurs pour soutenir l’adaptation climatique de la Somalie (043)

Permettre les investissements et la planification futurs pour soutenir l'adaptation climatique de la Somalie (043)

Contexte

Permettre les investissements et la planification futurs pour soutenir l’adaptation climatique de la Somalie

La population de la Somalie est estimée à environ 16 millions d’habitants, dont 80 % de jeunes. Environ 60 % de la population sont des pasteurs nomades et semi-nomades et 60 % vivent dans des zones rurales. La Somalie reste confrontée à un système politique fragile, à l’insécurité, à des niveaux élevés de pauvreté et à des chocs liés au changement climatique, auxquels s’ajoutent les séquelles de la pandémie de COVID-19. Cette dernière a entraîné une réduction du PIB de 1,5 % en 2020 par rapport à la croissance de 2,9 % enregistrée en 2019. Le pays a peu de responsabilité historique ou actuelle dans le changement climatique mondial en termes d’émissions, mais souffre de manière disproportionnée de la crise climatique. Les sécheresses, les inondations intermittentes et les invasions de criquets pèlerins liées au changement climatique entraînent des pertes de bétail et de production agricole, qui représentent plus de 70 % du PIB et emploient directement et indirectement des millions de personnes.

But: Grâce à la contribution à l’adaptation de la CDN du pays, la Somalie vise à améliorer sa capacité d’adaptation, à renforcer sa résilience et à réduire sa vulnérabilité au changement climatique en intégrant l’adaptation au climat dans les efforts de développement durable du pays. Les secteurs prioritaires pour l’adaptation sont l’agriculture, la gestion des ressources en eau, la santé publique, la préparation aux catastrophes, les environnements côtiers et marins, la pêche, l’énergie, la sylviculture, les établissements humains et les infrastructures telles que les routes et les ponts.

Assistance technique (AT) du CAA

Grâce au soutien de l’expertise canadienne, le Climate Risk Institute vise à :

  • Améliorer l’accès à des ressources financières supplémentaires pour que la Somalie remplisse ses engagements. Cela implique l’amélioration de la capacité à mobiliser et à allouer efficacement des fonds pour les activités d’adaptation et d’atténuation du climat.
  • Développer une stratégie nationale de financement climatique pour la Somalie afin de permettre des investissements futurs pour soutenir la mise en œuvre, tout en garantissant l’utilisation la plus efficace et la plus percutante des ressources.
  • Contribuer au domaine prioritaire du plan d’action de la CCNUCC sur l’équilibre entre les sexes, la participation et le leadership des femmes et vise à renforcer le leadership des femmes au sein de la politique somalienne en soutenant le succès d’une femme ministre clé. Des efforts sont en cours pour promouvoir la conception de projets tenant compte de l’égalité des sexes, renforcer les capacités et établir des partenariats pour un financement climatique inclusif.
  • Offrir un soutien pour une analyse complète de l’égalité des genres et le renforcement des capacités des parties prenantes somaliennes afin d’intégrer la dimension de genre dans les actions climatiques.
  • L’initiative vise également à renforcer le leadership des femmes, notamment en soutenant le ministre de l’environnement et du changement climatique, l’une des rares femmes du cabinet fédéral somalien.

Experts techniques